4 choses à savoir sur les filtres à particules

4 choses à savoir sur les filtres à particules

Sommaire

Vous avez peut-être déjà entendu parler du filtre à particules. La pollution engendrée par les voitures est un véritable problème, il est donc important que nos véhicules possèdent les bons outils pour le pallier. Dans cet article, nous vous présentons 4 choses à savoir sur les filtres à particules. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, poursuivez votre lecture !

 

1. Les filtres à particules sont obligatoires

 

Le filtre à particules diesel a été mis en place pour aider les voitures diesel à passer des tests d’émissions de plus en plus stricts. Il est obligatoire depuis 2011 sur les nouveaux moteurs diesels. Son rôle est de piéger les particules produites par la combustion du diesel et de les empêcher de pénétrer dans l’atmosphère. Comme tout filtre, le filtre à particules s’encrasse après un certain nombre de kilomètres et doit être nettoyé. Si vous souhaitez remplacer le filtre à particules pour votre voiture, vous pouvez comparer les offres en ligne. Par exemple, le site de Catalyseur Auto propose des filtres à des prix plutôt avantageux.

 

2. Les filtres à particules se régénèrent

 

Plutôt que de nettoyer le filtre à particules, le terme utilisé par les professionnels est « régénération du filtre ». Techniquement, les particules sont brûlées du filtre pour le « régénérer ». Cela se produit généralement de manière automatique lorsque le moteur atteint une certaine température – normalement à la vitesse de l’autoroute, ou pendant un long trajet si vous conduisez plus lentement. On parle alors de régénération passive du filtre à particules, car ni le conducteur ni la voiture ne font quoi que ce soit d’inhabituel, cela se produit tout simplement.

 

3. Les filtres à particules peuvent se boucher

 

Si vous ne vérifiez pas le témoin d’avertissement de votre tableau de bord ou si votre filtre à particules n’est pas régénéré, il peut se boucher et le moteur finira par passer en mode « sécurité ». À ce stade, vous verrez très probablement un nouvel avertissement sur le tableau de bord indiquant que la voiture doit être emmenée dans un garage. Cela peut entraîner une réparation coûteuse. Pour éviter ce problème, vous devez vous assurer de rouler assez souvent avec votre voiture pour que la régénération du filtre à particules se fasse automatiquement.

 

4. Les filtres à particules sont fortement réglementés

 

En 2018 et 2019, les réglementations concernant les filtres à particules ont été renforcées concernant les contrôles techniques. Elles visent à détecter si un filtre à particules a été retiré avant le contrôle afin d’éviter de le remplacer en cas de mauvais état. Si votre filtre est retiré avant un contrôle, sachez que vous devrez prendre un nouveau rendez-vous. Les conducteurs roulant sans filtre à particules risquent une amende en cas de contrôle sur la route. Il est important de mentionner que les voitures diesel ne sont pas les seules concernées. Les nouveaux véhicules à essence se voient désormais poser des filtres à particules. 

 

Vous l’aurez compris, les filtres à particules font partie des éléments obligatoires à avoir sur une voiture neuve. Gardez en tête que le retrait de ce filtre peut vous faire risquer une amende et que votre voiture ne passera pas au contrôle technique dans ce cas.

Tags :

Nos conseils

Partager: