Pourquoi le marché de la reprise de voitures connaît-il un tel succès ?

Pourquoi le marché de la reprise de voitures connaît-il un tel succès ?

Sommaire

Le secteur automobile est en pleine révolution. Alors que le marché des véhicules neufs subit une chute record du volume de ses ventes, celui de la reprise monte en flèche. La reprise automobile est le meilleur moyen pour tout particulier désireux de valoriser un véhicule dont il n’a plus l’utilité, quel qu’en soit l’état. En effet, il est même possible de vendre votre voiture non roulante. Rachat Voiture rachète aux particuliers des voitures accidentées, en panne ou hors d’usage. Il est très simple de faire une estimation en ligne et Rachat Voiture se charge de tout. Face aux difficultés du secteur, cette solution connaît une forte augmentation. Voici pourquoi :

 

Il y a moins de véhicules neufs

 

La mise en arrêt des unités de production consécutive aux pénuries de semi-conducteurs qui a frappé tout le secteur a entrainé un retard à la livraison. Les professionnels et les particuliers n’ayant pas pour autant moins besoin de véhicules, les commandes se sont poursuivies. Mécaniquement, les constructeurs n’ont pas pu répondre à la demande, et sont toujours en difficulté.

 

Les véhicules neufs sont longs à obtenir

 

Ceci, même si la pénurie des semi-conducteurs, qui pèse encore lourdement sur toute la chaine d’approvisionnement, ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Les constructeurs annoncent en effet une amélioration jusqu’à un retour à la normale fin 2023, voire même 2024 pour les moins optimistes. Aujourd’hui, le délai d’attente moyen d’un véhicule Renault, toutes gammes confondues, s’étend à plus de quatre mois !

 

Plus cher !

 

Les problèmes de fourniture en passe de se résoudre, il en reste un autre, et de taille : celui des matières premières. Du lithium au nickel en passant par le cuivre et le caoutchouc : la valeur des matières premières a drastiquement augmenté, sans compter la hausse du prix de l’énergie. Un véhicule électrique coûte ainsi 4500 € de plus à fabriquer qu’en 2020. Ces hausses ont donc contraint les constructeurs à répercuter ces coûts sur le montant final, sans pour autant réussir à les absorber complètement.

Le prix d’un véhicule neuf a donc bondi de 20 % en trois ans. La hausse risque de se poursuivre : car la reprise de la production signifie aussi la hausse de la demande en matières premières, et fatalement la hausse des tarifs.

 

Le succès de la reprise

 

Si quelqu’un a besoin rapidement d’une voiture, on comprend aisément qu’il se tourne vers un autre marché que celui du neuf. Les particuliers ont beaucoup recours aux offres de reprise : non seulement pour se délester d’une auto encombrante ou superflue, mais aussi pour réutiliser le produit de la vente pour financer une voiture correspondant à leur exigence. À cet égard, la variété de véhicules valorisables par la reprise est très intéressante.

Un autre avantage de la reprise est sa simplicité d’emploi évitant les mauvaises surprises. En effet, si vous décidez de revendre vous-même votre véhicule, vous n’êtes pas à l’abri d’un litige ou de discussions de négociations infinies. De plus, il est compliqué de tirer son épingle du jeu dans un marché de l’occasion déjà bien saturé.

Tags :

Réparation et entretien

Partager: