Toute l’histoire du logo Citroën et DS

Toute l’histoire du logo Citroën et DS

Sommaire

Représenté par des pins, des pyramides, des cônes de signalisation, une montage et un chevron militaire, le logo de la marque Citroën possède des caractéristiques bien spécifiques. Au fil des années, la marque automobile française a connu plusieurs versions différentes de ce logo. Et derrière chaque modification, il y a des faits historiques relatés qui permettent d’en savoir plus sur le parcours de ce dernier.

D’autre part, une ligne s’est démarquée du constructeur depuis sa création : il s’agit de DS. À l’origine, ce segment de la famille de modèle au sein de la marque Citroën occupait une place à part entière. Aujourd’hui, DS Automobiles est devenu son propre constructeur automobile, tout comme Kia, Mégane ou encore Dacia et Volvo, s’inspirant des meilleurs (Ford, Mercedes ou Renault) et disposant d’un segment premium du groupe Stellantis. Retour sur les différents logos de Citroën et son histoire avec DS.

 

Les différents logos Citroën depuis 1919

Historique de la marque

Bien avant que le fondateur de l’entreprise, André Citroën, ne produise des automobiles en concession, son travail chez son oncle à Varsovie se basait sur le principe de transmission de puissance par engrenage angulaire. Ce n’est qu’une fois de retour à Paris que ce dernier a acquis un brevet sur les engrenages, comme ceux utilisés dans les moulins.

 

Pourquoi ce logo ?

Quelques années après, André Citroën crée une entreprise dans la fondation de réducteurs en acier, parmi laquelle il trouve ses premiers clients, des constructeurs automobiles. Ce n’est qu’après être entré dans l’industrie automobile qu’André Citroën décide de produire une chaîne de voitures et de concessions et la première idée qui lui vient en tête pour le logo est cette image de 2 dents d’engrenages d’angle, à laquelle il doit son succès.

 

1er logo Citroën

Le logo original de la marque Citroën se présente dans un cadre arrondi, presque ovale, dans lequel est disposé un double angle bleu avec un bord jaune. Il sert à exprimer le dynamisme et la modernité.

 

2ème logo

Dans les années 1930, le logo subit quelques modifications, avec une particularité, celle de montrer un cygne blanc devant les angles. Symbole des moteurs à paliers flottants, on retrouve ce logo sur certains modèles, tels que la Citroën Rosalie.

 

3ème logo

En 1959, le logo change radicalement, avec un double angle doré qui dépasse le cadre ovale, qui lui, est devenu blanc. Toutefois, quelques années après, le double angle change de design et apparaît en blanc devant un carré rouge, tout en gardant la même police d’écriture.

 

Le dernier modèle

En 2016, Citroën suit la tendance et modifie une nouvelle fois son logo en simplifiant ses lignes. Afin de lui donner un trait rajeunissant, le design garde le double angle en augmentant sa visibilité et en le rendant moins « agressif ». Ce dernier modèle représente la dernière évolution (à ce jour) de la nouveauté qui réside dans l’utilisation de deux dimensions. Il s’inspire d’un design plat, dans le but d’être linéaire et facilement identifiable par tous.

 

Le logo DS 5

La DS 5 est le 3ème modèle de la société française Citroën. Cette gamme de voitures est un modèle à part entière du constructeur automobile, où l’acronyme DS signifie « Distinctives Series » pour placer ce logo dans un esprit « premium ». Ici, son logo n’est autre que ces initiales, avec des formes designs, en ligne et pointues.

La ligne DS s’est construite de base sur 3 segments de carrosserie, qui étaient :

  • La DS 3, un modèle diesel Citroën citadine, pour des déplacements plus fluides en ville ou ailleurs.
  • La DS 4, un modèle compact semblable aux utilitaires Citroën, pour plus de confort et d’espace.
  • La DS 5, un modèle SUV Citroën berline, pour plus de vitesse, de sensations et d’agressivité.

Ce dernier modèle se diffère particulièrement des autres concessionnaires par ses particularités stylistiques. En outre, les dimensions et l’ensemble des équipements (climatisation, break) et des pièces détachées du modèle se combinent parfaitement avec des finitions de haute qualité. Sur le marché, la DS 5 se retrouve sans concurrents directs et se rapproche de son homologue, la Lancia Delta.

 

DS abandonne toute référence à Citroën

DS dévoile en 2015 sa première voiture en Europe représentée à l’effigie de son seul logo, et non plus sous les chevrons de Citroën. En effet, la marque devient indépendante et se sépare du constructeur automobile Citroën. Le logo porte alors une nouvelle calandre grillagée, frappée de ces 2 lettres magiques. De ce fait, pour le client, une DS sera donc exclusivement une DS.

D’autre part, la marque neuve veut se forger une identité esthétique, avec une face avant, un design de roues spécifique et une signature lumineuse. La marque affirme vouloir se positionner comme le dernier représentant haut de gamme de l’automobile français. 

 

Des débuts poussifs en Europe, mais pas en Asie

Implantée en Chine, la co-entreprise de la société DS réussit à devenir indépendante. Avec un marché totalement ouvert, les ventes connaissent un véritable succès. En revanche, en Europe, les volumes s’effondrent de 19 %, et ce, par manque de nouveautés.

La marque du véhicule se vend beaucoup moins et les utilisateurs préfèrent la voiture d’occasion aux modèles neufs. 

Tags :

Marques & Modèles

Partager: