Land Rover dévoile le Range Rover Evoque cabriolet

Land Rover dévoile le Range Rover Evoque cabriolet

Sommaire

Les principales caractéristiques

 

Cet utilitaire de luxe à deux portes sera doté d’une capote en tissu léger qui s’abaissera en 18 secondes seulement, même en roulant à une vitesse de 48 km/h.

 

Le cabriolet Evoque devient le cinquième modèle de Range Rover et son premier cabriolet de série, une première pour la marque.

 

Avec ce modèle unique sur le marché, le constructeur britannique espère se positionner favorablement dans un nouveau créneau compte tenu des prévisions optimistes entourant les ventes d’utilitaires, qui devraient croître de 20 % au cours des cinq prochaines années.

 

Land Rover mise donc sur ce qu’il qualifie de « premier VUS cabriolet compact premium au monde ». Il s’agit bel et bien du premier modèle du genre portant l’écusson de Range Rover ; un type de carrosserie que jusqu’ici seuls certains carrossiers indépendants (comme l’obscure entreprise britannique SVC) ont produit à partir du Range Rover initial, et en très petites séries.

 

Cependant, qu’on adhère à la description faite par Land Rover ou non, il faut se rappeler que Nissan a devancé le constructeur britannique dans le rayon des utilitaires de luxe décapotables en offrant le Murano CrossCabriolet, de 2011 à 2014. Un effort qui n’aura toutefois pas duré. Le CrossCabriolet était-il en avance sur son temps ?

 

Selon Gerry McGovern, le directeur du Design de Land Rover, son nouveau cabriolet ne le serait pas. « Lorsque le Range Rover Evoque cabriolet a été montré, pour la première, sous la forme d’un véhicule-concept, la réaction des acheteurs a été sans équivoque. Il fallait mener ce prototype au stade de la production. Le fruit de ces démarches donne un design distinctif et une conception du plus haut niveau, qui ajoutent une nouvelle dimension à la famille Range Rover et en renforcent la désirabilité et l’attractivité », a-t-il dit.

 

Le design extérieur du cabriolet Evoque offre de nombreuses similitudes avec le modèle à hayon. Les concepteurs de Land Rover ont d’ailleurs aligné le mécanisme de fermeture en Z de la capote avec la carrosserie pour préserver l’élégance de la silhouette lorsqu’elle est abaissée.

 

Son déploiement s’effectue de manière automatique en 18 secondes et elle se referme en 21 secondes. Deux opérations qu’il serait possible d’effectuer même en roulant jusqu’à 48 km/h.

 

Le constructeur affirme, par ailleurs, qu’avec la capote en place, l’habitacle du cabriolet serait aussi bien insonorisé qu’un Evoque à hayon. De plus, la capote repliée ne réduit pas le volume utile du coffre. Il se chiffre à 251 L, que la carrosserie soit découverte ou non. Ce volume se compare favorablement à celui des petites voitures sport comme les coupés jumeaux Scion FR-S et Subaru BRZ dont le coffre a un volume utile de 196 L.

 

À l’intérieur, on trouve un écran tactile de 10,2 po servant à un nouveau système d’info divertissement InControl Touch Pro. Il intègre une connexion Internet sans fil, une chaîne audio digne des plus grands mélomanes, un système de guidage par satellite et une interface Bluetooth.

 

Et puisqu’il s’agit d’un cabriolet, le constructeur a prévu des arceaux de sécurité en aluminium intégrés à la carrosserie, qui se déploient en 90 millisecondes en cas de tonneau.

 

Cet Evoque partagera le groupe motopropulseur du modèle à hayon. Il s’agit d’un 4-cylindres à turbocompresseur Ingenium Si4 de 2,0 L, qui produit 240 ch et 251 lb-pi de couple. Jumelé à une boîte de vitesses automatique ZF à neuf rapports, il entraînera les quatre roues du véhicule et pourra le propulser de 0 à 100 km/h en 8,6 secs, en plus d’autoriser une vitesse de pointe de 180 km/h.

 

Le Range Rover Evoque cabriolet fera son entrée dans les salles d’exposition des concessionnaires canadiens de la marque durant le printemps. Il sera offert à partir de 64 990 €.

Tags :

Marques & Modèles

Partager: