Les questions essentielles sur la reprise de véhicule

Les questions essentielles sur la reprise de véhicule

Sommaire

L’achat d’un véhicule neuf constituera toujours un investissement conséquent. Les particuliers préfèrent dans ce cas vendre leur ancienne voiture avant d’en acquérir une nouvelle. Fort heureusement, bon nombre de professionnels proposent la reprise d’une voiture en état de marche, ancienne ou récente. Cela épargnera aux propriétaires de trouver en vain un acheteur potentiel et de retarder son futur achat. Passons donc en revue les questions essentielles autour de la reprise de véhicule. En quoi consiste la reprise auto ? Quels sont ses conditions et ses avantages ? 

 

Reprise auto : en quoi cela consiste-t-il ? 

 

Si vous souhaitez vendre votre automobile avant d’en acheter une autre, sachez que cette procédure peut prendre du temps. Pour éviter que cela ne retarde votre acquisition, pourquoi ne pas contacter un concessionnaire proposant la reprise de voiture. Mais avant cela, voici comment fonctionne ce processus. En principe, il existe deux formes de reprises auto à savoir :

  • la reprise directe ;
  • la reprise par des concessionnaires.

 

La reprise directe, reprise cash ou reprise sèche

En empruntant cette voie, le prix de votre véhicule repose sur l’estimation du professionnel proposant la reprise. Cette estimation est expliquée intégralement en ligne et tient en compte une côte auto prédéterminée. Elle est également conditionnée par les éventuels défauts de votre véhicule. La société vous fera en effet une première offre en se basant à ce système d’estimation. Si celle-ci vous convient, votre auto sera inspectée par un commercial. À l’issue de cette vérification, une seconde offre correspondant parfaitement à l’état de votre auto vous sera proposée. La reprise cash peut se dérouler auprès :

  • d’un concessionnaire ;
  • ou une agence automobile.

Certains organismes pourront en contrepartie de la reprise, vous proposer de racheter leurs voitures neuves. Dans ce cas, ces entités vous épargneront toutes les obligations administratives sur l’acquisition d’une voiture neuve.

 

La reprise par un concessionnaire

La reprise directe vous permet d’avoir le choix entre vendre votre ancienne auto uniquement et acheter une neuve ailleurs. La reprise auprès d’un concessionnaire en revanche est conditionnée par l’acquisition d’un nouveau véhicule sur commande. Ainsi, vous vous réservez le droit d’utiliser votre voiture jusqu’à ce que la nouvelle auto soit en votre possession. 

 

Quelles sont les conditions de la reprise d’un véhicule ? 

 

Au lieu d’acheter en intégralité une voiture neuve auprès d’un concessionnaire, la reprise vehicule vous sera bénéfique à bien d’égard. Toutefois, pour réunir le maximum d’informations à ce sujet, il est nécessaire de prendre en compte les conditions suivantes : 

 

Pour la reprise d’un véhicule récent

L’estimation d’une voiture d’occasion récente repose sur plusieurs aspects à savoir : 

  • son kilométrage ;
  • sa transmission ;
  • sa motorisation ;
  • ses options ;
  • sa finition ;
  • et son état en général.

Pour la reprise d’un véhicule ancien

Le professionnel se base principalement sur l’âge de votre véhicule : 8, 15, ou 20 ans, le rachat est possible à condition que l’auto soit encore en état de marche. Dans le cas contraire, sachez que certains professionnels proposent le rachat de véhicule hors service. Cette solution vous évitera la casse et vous pouvez même recevoir une prime supplémentaire à hauteur de 2 000 à 5 000 euros. 

 

Un mot sur la prime à la conversion

 

L’État est actuellement en pleine rénovation du parc automobile et s’engage à acheter les véhicules hors de fonction. Ce qui vous permet de profiter d’un bénéfice supplémentaire au lieu de le vendre à un particulier. La prime à la conversion est en général comprise entre 1 000 euros à 50 000 euros. Une surprime est de même accessible aux particuliers résidant dans une zone à faible émission pour la reprise d’auto hybride rechargeable ou électrique. Pour savoir si vous êtes éligible à la prime à la conversion, il vous suffit de consulter la calculette mise à la disposition des particuliers sur les sites spécialisés. Outre cette prime, vous pouvez également cumuler le bonus écologique pour financer en partie votre nouvel achat. Cette offre vous permet d’accéder à 5 000 à 7 000 euros pour acquérir un véhicule neuf, hybride et rechargeable. 

Tags :

Nos conseils

Partager: